Sortie du Mardi 8 Novembre 2016

Classé dans : Randonnées | 0

Malgré un vent un peu frais nous nous sommes retrouvés 26 au départ de la Roque d’Anthéron.

Après avoir fait notre chemin de croix, nous nous sommes retrouvés au sommet du plateau de Manivert en empruntant une piste et des chemins passant par la vigie. Après un petit détour imprévu,  la baume et la chapelle Sainte Anne de Goiron nous sont apparues comme par miracle (pensant qu’elles étaient derrière nous, en fait elles étaient devant).  Françoise fut soulagée et nous avons pu admirer ce lieu chargé d’histoire à plusieurs niveaux. D’abord la baume fortifiée de Goiron, habitations troglodytiques composées de plusieurs salles pouvant contenir jusqu’à 25 personnes ont pu servir de refuge depuis l’antiquité. Au début du XXe siècle, les bâtiments jouxtant la Baume étaient encore occupés. Madame Marie Garjanne, épouse Boyer, logeait à l’époque entre la tour et les grottes. Son mariage fut célébré dans la chapelle Sainte-Anne . Un bel aiguier avec ses impluviums creusés dans la roche. Ce lieu servit de pèlerinage notamment pour les paysans des villages voisins qui demandaient à ce que leurs champs soient arrosés par la pluie. La Chapelle Sainte Anne de Goiron  construite au XIe siècle dans le style roman par des ermites qui vivaient à proximité, elle fut restaurée au XIVe. Puis sur le plateau, une colonne se dresse rappelant les noms des 272 résistants de la région qui furent fusillés par les nazis, moyenne d’âge 28 ans, dont 62 le furent en juin 1944, moment d’émotion en pensant à tous ceux qui ont combattu pour notre liberté.

Notre visite historique enrichissante terminée, nous avons pris le chemin du retour,  heureux d’avoir parcouru 18 km 300 pour un dénivelé de 720 m.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.