Sortie du Mardi 22 Novembre 2017

Classé dans : Randonnées | 0

Cabrières d’Aigues, Cité au 13ème : « Caprarie » et en 1439 :  » de Cabreriis ». Fief médiéval des d’Agoult. Cabrières d’Aigues inhabité à la fin du 15ème siècle, fut repeuplé par les Vaudois, puis incendié en 1545 sur ordre du Parlement de Provence. Une importante colonie protestante y résida aux 16ème et 17ème. Nous allons donc partir 32 (21 femmes et 11 hommes) de ce village papillon, il est disposé tel un papillon avec de part et d’autre chaque partie du village reliée par une place centrale tout en longueur.

Tout en visitant les rues de ce village chargé d’histoire nous entamons notre circuit  par une route goudronnée avant de se transformer en piste forestière, la piste des Méritants. Plus haut de beaux point de vue du dessus d’une petite falaise, qui nous rappelle qu’il y a quelques millions d’années le Luberon était sous la mer, les roches et les fossiles en sont les seuls témoins. Beau point de vue sur le Luberon, le Mourre Negre et le plateau cultivé du Raoux et du Clot sous de belles couleurs d’automne.

Nous poursuivons sur la piste qui remonte en passant d’abord devant la source captée qui alimente par son réservoir le village, ce chemin est situé sur l’ axe d’ un pare-feu arboré, créé en grande partie pour le pâturage d’ un troupeau de chèvre du Rove, remplacé par la suite par un troupeau ovin qui a permis la poursuite de l’ entretien forestier.

Nous passons devant les ruines sur la gauche d’une habitation, hélas en bien mauvais état.

Notre trajet s’oriente vers la gauche sur un chemin très plat pour rejoindre par une petite montée la piste des Vaucédes qui nous ramène vers les faubourgs de Cabrières.

Nous retrouvons un chemin au milieu des vignes et finissons par atteindre l’étang de la Bonde. C’est le seigneur Fouquet d’Agoult, baron de Sault, chambellan du roi René d’Anjou, Comte de Provence, qui décide de créer une réserve d’eau pour le château de La Tour d’Aigues et fait construire un aqueduc au XVe siècle. L’étang ainsi constitué fut le point d’alimentation d’un réseau d’irrigation qui alimentait toute la vallée d’Aigues contribuant à l’expansion de l’agriculture. Etang de 500 mètres de long, sur 350 mètres de large. Entre 6 et 8 mètres de profondeur. Plus grand point d’eau du Parc naturel régional du Luberon L’étang de la Bonde se situe sur le contrefort sud du massif du grand Luberon au pied du Mourre Nègre dans le bassin du sud Luberon. Situé sur les communes de Cabrières d’Aigues, la Motte d’Aigues et Sannes. L’étang se situe sur le domaine du château de la Bonde. Il est alimenté par la source du Mirail qui apparaît miraculeusement au pied du Luberon et abreuve de nombreux petits cours d’eau affluents directs en rive droite de la Durance comme l’Eze. Néanmoins afin de conserver une cote dans le plan d’eau, la SCP (société du canal de Provence) est autorisée à transférer des eaux par pompage en provenance de la rivière Durance par l’intermédiaire de deux prises d’eau l’une située sur le canal Mixte du Sud Luberon (prise de Castellane) et l’autre sur le canal EDF (prise de la Roque).

Nous décidons de nous installer pour notre repas au bord de l’eau, délicieux endroit  aux eaux turquoises. Ombre ou soleil chacun a trouvé son coin, nous avions le temps et nous l’avons pris, nous étions si bien.

Mais comme toujours il faut repartir, et par champs et chemin nous avons regagné Cabrières.

Après avoir pris le verre de l’amitié au café du village, nous avons regagné nos véhicules,

encore une belle journée passé ensemble. Nous avons fait 14,6 km et 386m de dénivelé et étions 32 au total

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.