Sortie du Mardi 09 Mai 2017

Classé dans : Randonnées | 0

Une très belle journée s’annonce pour les 19 randonneurs que nous sommes. Partis du château de Saumane nous allons découvrir par des chemins typiquement provençaux cette magnifique région du Vaucluse.

 

Saumane de Vaucluse  possède un patrimoine architectural important : le château de la famille du marquis de Sade, l’église Saint-Trophime, le donjon-clocher, de nombreuses fontaines, des lavoirs, des sources, de très nombreuses bories et cabanes de berger, des bergeries, des terrasses et des murets de pierre sèche, des sentiers caladés, rien que les percées de la route d’accès au village sont uniques.

 

Nous commençons donc par le superbe oratoire de St Gens, Saint Gens naquit à Monteux en 1104. Fils de paysans bouviers, son père portait le nom de Bournarel et sa mère se prénommait Imberte. Sa mère lui donna le nom de Gens, qui en provençal signifie « beau et gracieux » il fit de nombreux miracles.

Nous poursuivons ensuite par un agréable chemin qui nous fait prendre rapidement de la hauteur pour découvrir autour de nous  la Colline St Jacques et Cavaillon, et au fond Les Alpilles, plus haut nous apercevrons Avignon, le Palais des Papes, Carpentras, l’Isle sur Sorgue, le Ventoux et la pointe des dentelles de Montmirail, notre regard a pu balayer ainsi un spectacle grandiose.

 

Nous avons pris notre déjeuner sur le point culminant de notre rando, toujours dans une ambiance plus que sympathique. Par un sentier, pierreux à souhait, nous sommes redescendus avec prudence vers le vallon de Valescure. Un arrêt à la ferme du même nom, en rénovation depuis plusieurs années par des bénévoles, pour récupérer un peu après cette descente sportive.

 

De montées en descentes nous avons débouché sur la terrasse et la magnifique Bergerie de la Baume de Marculy. La partie bergerie, est en ruines, mais la partie habitation et la cabane de berger, la citerne de réserve d’eau, ont été restaurées par l’ANVAR et l’Association Pierre Sèche en Vaucluse. Cet ensemble comprend, un corps d’habitation restauré, un bâtiment agricole (non restauré), servant pour des expositions ou concerts, une cabane avec des sanitaires, une cuve à vin cylindrique creusée dans le rocher, une citerne et un aiguier, avec autour des terrasses qui montrent une exploitation importante des lieux.

 

Nous avons poursuivi la descente en contrebas par le sentier caladé muletier qui passe devant la source captée en cours de restauration, cette source est protégée par une magnifique borie, à l’intérieur y pousse une végétation de capillaires et autres fougères, superbe tableau de verdure. Au passage nous avons pu voir d’autres bories, avant de regagner nos voitures.

Magnifique journée ensoleillée, un retour dans le passé…, une journée sur des lieux, où la vie fut difficile, pour nos ancêtres, et, oh! combien chargée  d’histoire.

Ils nous laissent aujourd’hui, une trace indélébile, gravée dans la pierre,

 

Merci Régine et Daniel, nous en garderons un souvenir inoubliable.

Nous avons marché 12,5 km pour un dénivelé de 584 m.

« C’est entre le XIIIème et XIXème siècle, que les paysans-agriculteurs-éleveurs, pour se nourrir, se sont installés dans ce vallon humide, et accidenté. Ils ont dû défricher de nouvelles terres, pour cultiver la vigne, l’olivier, l’amandier, les lentilles, les pois chiches, en construisant des terrasses et sous les baumes des bergeries troglodytiques. Sur les plateaux, ils plantèrent des céréales et des jachères, construisirent des cabanes, parfois jouxtant des aires de battage, exposées au vent, elles permettaient d’abriter momentanément les récoltes. De larges chemins empierrés permettaient aux charretiers et aux bergers de monter ou descendre leurs récoltes au village. Le fond du vallon drainant les eaux de pluie, facilement accessible du village permit l’implantation de jardins et potagers irrigués par des bassins ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.