SIVERGUES – le FORT DE BUOUX

Classé dans : Randonnées | 0

SIVERGUES – le FORT DE BUOUX 

Mardi 16 juin 2020

Nous sommes 9 au départ de Sivergues en direction du Luberon le pas des Ensarris. Le village un temps déserté ne compte encore aujourd’hui que peu d’habitants

Le village de Sivergues, détruit et déserté suite aux invasions et à l’épidémie de peste, fut choisi comme point de chute par une importante famille vaudoise à partir du XXVème siècle. Sivergues compte aujourd’hui une cinquantaine d’habitants.

Sivergues est un havre de paix loin des tracas de la ville

De par sa situation géographique particulière, Sivergues est le point de départ idéal des randonnées en pleine nature. Si plusieurs routes mènent au village, il n’est pas possible de le traverser en voiture, puisque le goudron s’arrête là où les calades prennent place.

Prenons la montée pour nous diriger vers l’ancienne auberge de Castelas, là le goudron s’arrête pour laisser place à un chemin, une ancienne draille empruntée par les troupeaux autrefois. Nous gagnons le sommet du Luberon au pas des Ensarris pour redescendre vers le fort de Buoux que nous visitons avec attention et curiosité.

Le fort de Buoux est l’un des bijoux du patrimoine de la région du Luberon. Sorte de chateau, ce fort représente l’un des monuments les plus impressionnants du Luberon

Lieu de défense stratégique

Ces fortifications en ruine, qui siègent entre terre et ciel au pinacle d’une falaise escarpée, étaient destinées à protéger les habitants de l’ancien village. Elles sont considérées comme un trésor d’ingéniosité militaire et vous surprendront par leur architecture belliqueuse, conçue pour piéger ou faire fuir l’ennemi.

Le fort de Buoux se distingue par une histoire dense, puisqu’il est aussi connu pour avoir été l’un des premiers sites habités en Provence, dès la Préhistoire. Au XVIIème siècle, il servit de refuge aux Vaudois avant d’être définitivement délaissé.

Balade à travers les ruines

La visite de ce monument historique débute devant l’escalier secret qui permettait d’accéder aux hauteurs fortifiées. Tout au long de votre parcours, vous découvrirez les vestiges des habitats rupestres et de l’église romane, sans oublier les fameux remparts offensifs, qui sont autant de témoignages qui traversèrent les siècles.

Notre retour passe au bord de l’Aiguebrun petit cours d’eau plein de fraîcheur et remonter vers le village de Sivergues.

Super balade, nous remercions Jenny pour ce choix plein de curiosité.

Nous avons effectué  un trajet 12 kms – avec un dénivelé de 650 mètres – le pire fut de descendre dans le « Ravin de l’Enfer » – les genoux s’en souviennent encore ….

mais nous étions heureux car nous avons fait une belle balade avec des températures

idéales.

Voir les Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.