PROMENADE DANS LES OLIVIERS AUTOUR DE LURS

Classé dans : Randonnées | 0

PROMENADE DANS LES OLIVIERS AUTOUR DE LURS 

 Mardi 2 juin 2020

 

Depuis le temps ce fut long mais nous tenons peut-être le bon bout si nous savons être très raisonnable.

Cette 1ere sortie dans les oliviers chez Christine a été très réussie très raisonnable aussi puisque vous n’étiez que 5.

Christine a développé tout en marchant la culture de l’olivier. Certains passent le griffon alors que d’autres laissent l’herbe en totalité.

Certains l’enlèvent sous l’arbre et la laissent ailleurs ou inversement, donc chacun sa méthode. Nous avons vu des arbres centenaires, des plantations abandonnées et d’autres très bien entretenues. La température fut idéale, Robert nous a accompagné avec sa bonne humeur, un moment de bonheur que nous avions presque oublié.

Merci Christine pour cette initiative.

Une culture traditionnelle qui remonte à l’antiquité

L’olivier serait apparu, sous une forme sauvage, il y a plus de 14 000 ans en Asie mineure où existent aujourd’hui encore d’immenses forêts d’oliviers sauvages. L’expansion de l’olivier est liée au climat méditerranéen qui est apparu progressivement 10 000 ans avant notre ère.

Les phéniciens et les syriens seraient les premiers oléiculteurs connus, 4000 ans avant J.C.

 Il se répandit au moyen orient, en Palestine et à Chypre au gré des échanges, puis en Crête et sur les rivages Egéens aux environs de 3500 ans avant J.C. : des fresques et des jarres témoignent d’une forte activité de commerce de l’huile dès le début du troisième millénaire. Les couronnes de rameaux d’oliviers retrouvés dans les tombes égyptiennes, nous montrent qu’il était cultivé en Egypte plus de 1500 ans avant J.C.

Peu à peu, au gré des mouvements et des conquêtes, l’olivier se répandit sur tout le pourtour méditerranéen : Italie, Espagne, France, Tunisie, Maroc, etc.

En Provence, l’olivier est apparu sous sa forme sauvage il y a très longtemps : des feuilles fossilisées datant de 8 000 ans avant J-C. ont ainsi été retrouvées à Roquevaire en France. Une de ces feuilles est exposée au musée de l’Olivier à Nyons, dans la Drôme.

C’est en 600 av. J.C. qu’il fut introduit sur nos côtes par les Phocéens lorsqu’ils créèrent Massilia et initièrent les habitants à sa culture.

Comme dans de nombreuses contrées méditerranéennes, l’olivier est devenu un symbole d’identité provençale : il fleure le soleil et les cigales, les parfums et les arômes d’une cuisine savoureuse. Mais c’est surtout un arbre riche en mythes et légendes d’Abondance et de Force, de ténacité et de longévité. Il n’est pas rare de trouver des spécimens datant de mille à 2000 ans !

Il est depuis longtemps la source de richesses des terres arides et sèches, une manne pour toute la Méditerranée !

Arbre plein de noblesse, porteur d’espoir, il a conquis le cœur des hommes et la terre des peuples par son utilité sociale, ses qualités et ses vertus alimentaires et médicinales.

 

 

Voir les Photos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.