ONGLES – L’AVEN DE LA BELETTE

Classé dans : Randonnées | 0

ONGLES –  L’AVEN DE LA BELETTE 

Mardi 10 décembre 2019

 

Lorsque nous avons ouvert la portière sur le parking, nous avons tout de suite pensé : « on est fou, on rentre à la maison ».

La violence du vent était telle que nous nous demandions si nous allions rester debout. Mais les Drailles sont téméraires et courageux. Donc nous voilà parti en direction de Bouiron emmitouflés mais pas gelés. Luttant contre les bourrasques nous avons atteint le village où la colline faisait enfin barrage à ce mistral déchainé. D’un coup le calme et même la douceur, le chemin est sec et bientôt nous montons sur les crêtes du bois de vignes rousses avec le vent qui continue à siffler dans les arbres, nous nous sommes à l’abri. Après la pause banane les rafales se calment et petit à petit le soleil commence à nous chauffer. Quel bonheur !

Dans la descente des crêtes 2 petits avens nous rappellent que le massif de Lure en est rempli : 130 répertoriés à ce jour. Nous atteignons la route de Banon que nous traversons ; là le chemin est rempli de petites mares qu’il nous faut éviter avant d’atteindre « la salle à manger » à l’abri du vent et au soleil.

 

Auparavant une partie du groupe s’en va voir l’aven de la Belette à 800 m de là. Il a grandi l’aven depuis notre dernière visite le 11 décembre 2012. Le traçage positif effectué à l’aven de la Belette en 1968 a démontré que contrairement à l’avis de nombreux spécialistes, cette zone d’effondrements (- 15m de profondeur) ne constituait pas un obstacle aux écoulements souterrains vers la Fontaine de Vaucluse. A l’occasion d’un orage en juin 1968, il a été déversé dans cet aven 60 kg d’un colorant appelé uranine ou fluorescéïne et 25 jours plus tard, ce colorant apparut à la Fontaine de Vaucluse. Il est resté actif pendant 3 mois, 46 km séparent ces deux points il est alors prouvé que les eaux de Lure finissent dans le Vaucluse.

Question : combien de temps met une goutte d’eau tombée à Banon dans l’aven du Caladaire pour ressortir 40km plus bas à Fontaine de Vaucluse ?

Réponse : du Caladaire, l’eau met 92 jours pour ressortie à Fontaine de Vaucluse. A distance égale, lors d’un orage au-dessus de l’aven de la Belette, elle n’a mis que 25 jours. La résurgence de Fontaine de Vaucluse remonte de 308 mètres de profondeur vertical. Le fond est étroit et plat.

 

Après le repas bien arrosé comme d’habitude, nous voilà reparti zigzagant entre les petites mares, le vent s’est bien calmé, le chemin bien empierré nous ramène vers Ongles ; juste une dernière difficulté, il faut traverser le gué, les hommes nous font des marches avec des pierres, mais quelques-uns d’entre nous ont quand même mouillé leurs chaussettes. De retour aux voitures plus de vent et aucun regret d’avoir bravé les éléments du matin – compte rendu réalise par Christine que nous remercions pour cette belle rando

 

Randonnée sympathique de 14 inébranlables marcheurs qui ont parcouru 14,5 km et 500 m de dénivelé en cumulé 

 

 

 

Voir les Photos

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.