MONTSALIER – LES MOULINS

Classé dans : Randonnées | 0

 MONTSALIER – LES MOULINS 

Mardi 7 janvier 2020

Une vaste place plantée de platanes qui abritent les joueurs de boule, une superbe église à toit de tuiles sur lequel perchent les pigeons, quelques linteaux de portes du siècle dernier, un énorme lavoir couvert et sa fontaine, surmontée d’un… coq gaulois un brin kitsch. Étagé en pente douce au pied d’une colline boisée, entouré de champs de lavande et de terres agricoles, Montsalier se visite en marchant tranquillement dans ses quelques petites ruelles où les maisons déclinent harmonieusement leurs façades de pierres sèches dans des tons ocres.

Nous partons donc de ce village qui s’est déplacé par la force des choses , nous montons par un petit chemin jusqu’au vieux Montsalier. Visite de celui-ci un peu écourtée, un vent glacial nous a obligé à chercher un peu d’abri pour le repas.

Au XVIe, le village compte 300 habitants. Au XVIIIe, les périodes troubles (guerres de religion) appartiennent au passé et la position défensive n’est plus aussi justifiée. D’autre facteurs comme la rareté de l’eau, la rudesse du climat et l’éloignement des voies de communication font que les Salimontains, descendent s’installer dans la plaine. Les archives municipales témoignent d’un regain d’activité de Montsalier à partir du XIXe, vers 1880 une école est construite, elle fermera en 1924 ! Pourtant au XXe siècle, le « déperchement » des villages s’accélère et le vieux village est délaissé au profit du hameau du Plan dans la vallée (l’actuel Montsalier), les maisons étant démantelées pour la construction des maisons d’en bas.

Ruelles en calades, maisons aux fondations médiévales, citernes, caves voûtées, aires de battage du blé, jardins en terrasse, cimetière, témoignent de l’ampleur du travail fourni par les anciens pour habiter ces rudes territoires.

Au bas du village, sur un col très venté, les trois moulins, encore en service en 1860, témoignent d’une vie agricole active. Notre retour par la piste pour rejoindre Montsalier le jeune.

Les grands espaces ne lassent jamais. Le plaisir simple et complet d’une journée de balade, en pleine nature, avec un groupe de copains souriants. Que demander de plus ?

Randonnée de 10 kms 500 – dénivelé 350 m, 16 personnes (10 femmes et 6 hommes).

 

Voir les Photos

Bonne semaine, bonne année 2020 à tout le monde pour réaliser de belles balades, à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.