LE PLATEAU DE GANAGOBIE 

Classé dans : Randonnées | 0

 Le jeudi 25 avril 2019

LE PLATEAU DE GANAGOBIE 

Nous sommes sur le plateau de Ganagobie où un vent violent nous accueille  – des nuages envahissants et menaçants mais en fin de compte nous n’aurons pas une seule goutte de pluie.

nous partons direction Nord à travers la forêt, nous longeons les falaises abruptes avec vue sur St Etienne les Orgues, sur notre Montagne de Lure ….. la nature s’éveille toutes sortes de coloris verts – petites fleurs : iris … cytise …. amélanchiers ….

nous allons d’abord sur le site des meules – ensuite direction la fontaine des oiseaux, après direction les ruines de Villevieille (toujours debouts et qui ne subissent pas trop la dégradationau fil des ans et de la météo ) –

Jenny nous emmène plus loin pour nous rendre sur les lieux de l’Eglise St Martin qui existait là … belle vue sur la Durance, Peyruis, les Méés ….Ensuite ce sera le retour vers le Monastère de Ganagobie avec descente pour aller voir la fontaine et les bassins en dessous –

puis nous rentrerons dans le Monastère toujours bien entretenu et où il y a toujours du monde. Après nous repartirons vers la Boutique où certaines se laisseront tenter pour faire des achats et laisser quelques pépettes aux moines ….  Au fond de la boutique une belle exposition de photos et autres nous montreront comment était le Monastère après la Révolution qui avait tout ravagé. Puis c’est le retour vers le Parking – tout le monde était content – Jeanny a très bien assumé dans son rôle de guide spirituel … Un grand merci à elle ….

 

Nous avons marché 8 kms – 3 h 1/4 et 230 mètres de dénivelé cumulé.

 

Le Plateau de Ganagobie s’élève à une hauteur de 350 mètres, telle une estrade sortie de terre, visible de loin et reconnaissable à son sommet plat presque uniforme, même si à y regarder de plus près, le terrain est en légère pente. Le plateau est un espace verdoyant qui attire de nombreux randonneurs venus profiter pour admirer également le magnifique panorama. En effet, du plateau, la vue sur la vallée de la Durance est exceptionnelle, et la vue offerte s’étend au Plateau de Valensole et sur les Préalpes du sud côté est, et de l’autre côté du plateau, c’est la Montagne de Lure et le Pays de Forcalquier qui s’offre au visiteur ! En parcourant le plateau à pieds, on peut rencontrer trois anciennes carrières de meules, avec deux diamètres différents. Les meules les plus grandes étaient utilisées pour écraser les olives dans les moulins à huile, et les petites tailles pour moudre des céréales ou du sel. Les vestiges de meules encore visibles sont le résultat des extractions ayant échouées.
> C’est sur ce Plateau de Ganagobie que le Prieuré de Ganagobie a été fondé au Xème, et restauré au XIIème siècle, par l’évêque de Sisteron, au bord du plateau comme accroché au-dessus des falaises. Un peu plus d’une dizaine de moines ont travaillé la terre jusqu’au XIVème siècle, faisant de ce site un véritable havre de paix, avant de tomber à l’abandon. Ce Prieuré a ensuite été restauré au XIVème siècle, puis abîmé pendant les guerres de religion avant d’être de nouveau restauré au XVIIème siècle, et est aujourd’hui occupé par des moines Bénédictins. On ne peut pas visiter l’intérieur du Prieuré, mais vous pourrez découvrir l’église, datant du XIIème siècle. Cette église de style roman provençal possède une monumentale entrée, surmontée d’un magnifique tympan au-dessus de la porte, représentant le Christ. A l’intérieur, vous pourrez admirer pendant des horaires bien précis, de superbes mosaïques médiévales du XIIème siècle, d’influence orientale et romaine avec des motifs d’animaux et des motifs orientaux, qui se trouvent au pied de l’Autel, et couvre une superficie de 72 m², en faisant une œuvre unique en France par sa taille. Situé au sud de la nef, vous pourrez admirer sans pouvoir le visiter le cloître chef d’œuvre de grâce et de simplicité, datant du XIIème siècle, qui est le symbole de la vie dans un monastère. Devant l’entrée de l’église, vous pourrez aussi découvrir des tombes creusées dans le roc calcaire. Le monastère possède une impressionnante bibliothèque qui compte près de 100.000 ouvrages, qui sont répartis sur près de 5 kilomètres de rayonnage ! Ces rayonnages sont implantés dans la roche du plateau, ce qui permet de garder une température constante, idéale pour conserver ces manuscrits.
> A l’opposé du Prieuré sur le Plateau de Ganagobie, sur la face nord du plateau, vous pourrez découvrir les ruines de l’ancien village de Villevieille, dont la première trace de cité semble dater du Haut Moyen-Âge, aux alentours du VIIème siècle, mais qui fut surtout habités au XIIème siècle, moment où le monastère connaissait sa plus forte influence. L’ancien village était protégé par des remparts sur une longueur de 120 mètres, dont il reste aujourd’hui des traces, et par les falaises sur les autres côtés. On peut voir les vestiges de la base d’une tour circulaire à son extrémité, qui devait servir de tour de guet avec une vue à 180°. On peut également deviner au milieu de ces ruines, des traces caves voutées, de murs et de l’ancienne église Saint-Jean-Baptiste, qui daterait du XIème siècle. A noter également qu’entre le monastère et Villevieille se trouve la chapelle Saint-Martin.

Voir les Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.