LE PAS DE PEIPIN

Classé dans : Randonnées | 0
LE PAS DE PEIPIN
14 NOVEMBRE 2023
Il fait beau et même chaud en ce mois de novembre . Idéal pour aller faire un tour sur les crêtes de Peipin
Nous sommes 14 à démarrer au « pas du montagnard » sur la piste du pas de Peipin.
Un petit cafouillage au départ car le PR est devenu un GR ; une fois rassurés nous montons bien sur une piste très caillouteuse et défoncée par les pluies
Environ 400m d’un seul tenant avec le soleil dans le dos qui nous fait enlever une couche de vêtement après l’autre .
On transpire , on boit, on monte tranquillement, après la piste c’est la forêt qui couvre entièrement cette haute colline
Arrivés au pas de Peipin nous abandonnons le GR pour avancer jusqu’aux crêtes avec cette vue magnifique sur la vallée du Jabron et les Alpes.
Des oh et des ah fusent de partout car les couleurs automnales sont fantastiques. Halte obligatoire pour les photos
Nous repartons sur les crêtes en faisant attention car certains rochers sont glissants.
Les crêtes montent, descendent et tournent un coup dans les bois de buis un coup sur les falaises.
Enfin à midi et demie la pause repas est la bienvenue, au soleil dans l’herbe. Mais nous repartons rapidement le dernier chocolat englouti,
car nous n’avons que 4 kms au compteur sur les 12 prévus.
Crêtes et bois se succèdent toujours, nous sommes face aux falaises et leurs strates de l’arrière de Lure qui devraient être bleues, mais la lumière n’est
pas bonne aujourd’hui. J’ai retrouvé des photos plus lumineuses de la dernière fois où nous sommes montés
Après quelques difficultés à retrouver le GR derrière les buis envahissants, nous arrivons à la combe de la Fayée où commence la descente sous les fayards
encore plein de feuilles colorées .Une immense cathédrale de couleurs et sous nos pieds la terre souple et encore humide des dernières pluies.
La descente est agréable sous ce couvert , on y va quand même doucement c’est pentu.
Lorsque l’on quitte la Fayée c’est moins drôle, le chemin est raide et encombré de pierres ,ça glisse un peu , quelques chutes sur les fesses et enfin une piste plus carrossable nous ramène au village de Peipin.
Contents de retirer nos chaussures, nous décidons de nous arrêter à « côté fontaine » 9 place du bon vent, boutique de déco brocante salon de thé
le soleil vient de se coucher
A la carte , des limonades (vraies) des chocolats chauds maison avec du vrai lait de vache aromatisé sucettes au chocolat, des cafés ,des thés originaux, bref de quoi passer une excellente fin de journée et nous ragaillardir après ces 800m de dénivelé ( le passage par les crêtes a augmenté la dose)
Le patron, très imbu de sa personne médiatique, musicien et bien d’autres choses encore vaut le détour
Nous avons appris ainsi que Peipin compte 1500 habitants dont plus de 400 Philippe (le prénom) dont lui bien sûr
il fait nuit lors que nous rentrons enfin à la maison
12 kms et 800m de dénivelé parcouru en 7h quand même. On n’a pas couru et on s’est souvent arrêté pour contempler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.