Gâteaux des Rois Reillanne 09/01/2018

Classé dans : Randonnées | 0

Par un temps plus que maussade nous avons eu l’audace de partir à pieds sur les hauteurs de Reillanne, nous étions tout de même 18.

Quelques gouttelettes nous ont bien rafraîchis mais sans dommage.

Nous avons ainsi pu marcher un peu avant de trinquer à cette nouvelle année. Nous avons tiré les rois et nos 2 charmantes reines du jour ont pris leurs rôles très au sérieux. Bien sur le tout arrosé de cidre et autres breuvages avec modération, il a bien fallu faire glisser le gâteau.

Chaque année à la même époque, nous célébrons la fameuse galette des rois.

Il s’agit de la fête de l’épiphanie. Elle a lieu le 6 janvier mais peut s’étendre sur plusieurs jours.
> Certains préféreront la brioche aux fruits confits, d’autres la frangipane et sa pâte d’amande, mais nous rêvons tous de la même chose : être celui qui tire la fève et porte la couronne dorée !
> Saches que la tradition veut que le plus jeune des invités se glisse sous la table pour désigner à qui revient les parts du gâteau. C’est une garantie d’impartialité dans la répartition des parts. Mais saches aussi que si tu trouves la fève, tu devras offrir à ton tour une galette aux invités…et oui, être roi ou reine a un prix !

> Il faut savoir que cette fête se célèbre depuis très longtemps, même si la gâteau ne fait son apparition que plus tard.
> Voici quelques explications sur l’origine de l’épiphanie et la tradition de la galette des rois…

L’origine de la fête de l’épiphanie, le 6 janvier.
> Le mot « épiphanie » est d’origine grecque. Il signifie « apparition ».
> La fête de l’épiphanie correspond au jour où les rois mages, guidés par la lumière d’une étoile, arrivèrent jusqu’à Jésus, dans l’étable où il est né.
> Pour célébrer son arrivée et en guise de respect, les rois Mages offrirent des cadeaux à Jésus : de l’or, de la myrrhe (résine issue d’un arbre d’Arabie, le balsamier), de l’encens.

Pourquoi mange-t-on de la galette des rois ce jour-là ?
> C’est l’Eglise qui institua cette tradition typiquement française. Elle remonte au 13ème siècle (entre 1200 et 1300 ans).
> A cette occasion, la galette était partagée en autant de portions que d’invités, plus une part. Cette portion supplémentaire, appelée « part du Bon Dieu » ou « part de la Vierge » était donnée au premier pauvre qui passait.

Pour beaucoup de pays, ce jour-là est plus important que celui de la naissance même de Jésus, le jour de Noel. En Espagne par exemple, ce sont les rois mages qui apportent les cadeaux le jour de l’Epiphanie. C’est une fête importante, marquée par de multiples défilés dans les rues.
> La fève dans la galette des rois remonte au temps des romains.
> Au 11ème siècle (entre 1000 et 1100 ans), certains avaient pour habitude de désigner leur chef en cachant une pièce dans un morceau de pain. Une pièce d’argent, une pièce d’or ou bien pour les plus pauvres une fève (haricot blanc). Celui qui la trouvait était alors élu ! Plus tard ce pain fut remplacé par de la brioche.
> La première fève en porcelaine date des années 1870. Après les santons ce sont désormais des figurines de héros des temps modernes qui trônent dans nos galettes!

Après la célébration de cette tradition, nous avions besoin d’un peu d’exercice, le temps plus clément nous a permis de faire une petite randonnée digestive bien agréable pour rejoindre nos véhicules. Nous avons finalement parcouru 7 kms sans nous en rendre compte, qu’elle magnifique journée nous avons passé, nous étions 18 (13 femmes et 5 hommes).

Voir les Photos

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.