DE DAUPHIN A SAINT MARTIN LES EAUX

Classé dans : Randonnées | 0

 

 DE DAUPHIN A SAINT MARTIN LES EAUX

mardi 18 février 2020

 

Nous sommes 21 à prendre le sentier au Ravin de l’Ausselet, direction la forêt de Pélissier. Nous suivons ce sentier jusqu’au Col de la Mort d’Imbert. La route traversée, nous montons à travers les forêts de pins et de cèdres. Nous empruntons le sentier du maquis Pellegrin et visitons les ruines de la ferme. Le maquis, à partir de mars-avril 1943, s’installe dans la ferme Pellegrin non loin de là. Le ravitaillement est aisé, le repli dans la forêt facile. Les maquisards trouvent là un lieu si accueillant qu’ils en oublient parfois les consignes de sécurité. Dans la nuit du 10 juin 1943, vers 3 heures du matin, des bruits suspects attirent leur attention ; ils sont ceinturés par les italiens et la gendarmerie locale. Ils avaient été prévenus la veille de quitter les lieux mais ils avaient décidé de ne partir que le lendemain. Une dizaine d’hommes sont arrêtés. Jugés par un tribunal militaire, ils sont déportés en Italie. Ils fomentent une rébellion et deux parviennent à s’échapper. Autour de Manosque, bientôt il n’est plus possible d’installer un maquis d’importance : plusieurs fermes sont cernées. Le chemin nous amène en crête d’où nous surplombons d’un côté les collines de Manosque, de l’autre, celles que nous venons de traverser. Nous déjeunons sur l’herbe et avons une petite pensée pour Imbert qui n’aura pas goûté à toutes les bonnes choses qui ont été distribuées.

Nous continuons notre parcours sur les chemins au-dessus de ST MARTIN LES EAUX, coupons à travers bois pour rejoindre la route et le ravin de l’Ausselet.

A l’arrivée, nous apprécions la délicieuse pâtisserie préparée par Josiane.

Un grand merci pour votre belle balade, les commentaires de Jacline très recherchés et appréciés par nous tous – de plus votre compte rendu rapporte fidèlement les lieux traversés

 

Tout le groupe a été fortement content de votre encadrement sans faille  et votre investissement, en un mot les Drailles présents vous apprécient beaucoup pour tout (et bien sûr un grand remerciement pour votre apéritif alsacien et les fameux biscuits de Strasbourg )

13 kms 200 – dénivelé cumulé = 595 m – par moment : chaud et par moment vent frais.

 

Voir les Photos

 

 

Bonne fin de semaine et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.