D’AUREL AU VENTOURET

Classé dans : Randonnées | 0

D’AUREL AU VENTOURET 

Mardi 3 mars 2020

Aurel est un très beau village paisiblement situé dans le pays de Sault à la frontière du Vaucluse, de la Drôme et des Alpes de Haute Provence. Que vous arriviez par la route de Sault ou par celle qui descend du plateau de Ferrassières, vous serez saisi par la beauté du village qui se tient ramassé sur lui-même au milieu de ces paysages montagneux sauvages. En vous promenant dans le village, vous succomberez au charme qui se dégage de ses petites rues, ses maisons anciennes aux pierres apparentes.

C’est ici, véritablement, un pays de frontières. Aurel, commune du Plateau d’Albion, se trouve sur un territoire où s’embrassent deux départements, le Vaucluse où nous nous trouvons et la Drôme. Nous sommes au pied du Mont-Ventoux qui se prolonge vers la Montagne de Lure qui en est la petite sœur… C’est d’Aurel que partirent dès 1783 les premières excursions touristiques vers le sommet du Géant de Provence, organisées par l’Abbé Constantin, curé du village…

Assez de considérations géographiques, marchons ! « Nous sommes 18 au départ de la mairie d’AUREL. Nous descendons vers le Collet Blanc puis longeons la Combe Braquet pendant une heure de forte montée, ponctuée de nombreux arrêts. Nous arrivons aux Caussets (1119 m). Nous empruntons ensuite une route qui nous mène au point culminant de la randonnée : Les Marrans (1152 m). Nous descendons par un chemin qui s’arrête sur la route de Sault. La salle de restaurant est signalée par une pancarte sur laquelle sont dessinés un sapin et une table : nous nous installons dans notre petit abris pour dévorer notre repas. L’après-midi, nous passons devant la chapelle Notre Dame des Anges dont la belle restauration intervint il y a une dizaine d’années et le Col du Ventouret (1055 m) . Nous amorçons ensuite la descente sur Aurel à travers les champs de lavande et les forêts de chênes truffiers. » D’AUREL AU VENTOURET : 14 km – 560 m de dénivelé

Au XVIIème, 2 chapelles sont construites, l’une au hameau du Ventouret ( Petit Ventoux ) , l’autre au hameau des Crottes. La chapelle du Ventouret fut construite en 1682 à très peu de distance de la limite intercommunale Aurel-Sault. Ses fondateurs en furent Jean et Antoine Constantin avec l’aide des habitants du hameau. Elle fut élevée sous le titre de « l’ Assomption de Notre-Dame ». En 1683, Mathieu Constantin donna 60 livres pour l’achat d’une cloche. Le 27 Septembre 1695, la cloche fut bénite par l’évêque de Carpentras et la chapelle prit le nom de « Notre-Dame des Anges ». Le premier serviteur en fut Jean-Etienne Béranger en 1698. Après la peste de 1720, elle fut dédiée à « Saint Roch » et le culte y fut célébré jusqu’en 1902, le hameau tombant totalement en ruine. Par la suite, abandonnée, elle tomba elle aussi en ruine, ainsi que le petit cimetière adjacent. Ce n’est qu’entre 2000 et 2003 qu’elle fut entièrement reconstruite à l’identique.

Aurel, village perché typique de la Provence, est élégante sur son promontoire. Le point de vue que l’on peut maintenant en avoir nous fait découvrir son riche patrimoine : les vestiges du château des Comtes de Sault (la Famille d’Agoult) et l’église Sainte-Aurèle, tous deux du XIIème siècle. Ce village eut, comme beaucoup d’autre dans cette région, à souffrir des guerres de religion au XVIème siècle avec la lutte qui opposa les troupes de la Ligue (catholiques) du Comte de Sault et celles du Capitaine de La Tour du Pin-Gouvernet qui commandait les Protestants. La peste y fit aussi des ravages importants en 1630.

 

Voir les Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.