AUBENAS – REVEST DES BROUSSES

Classé dans : Randonnées | 0

c’est aujourd’hui qu’il fallait venir, nous sommes 24 à partager cette journée qui s’annonce formidable. Tout d’abord le temps un peu frais au départ mais cela ne sera que pour la mise en route, un peu d’échauffement et il n’y paraitra plus rien. Le lieu ensuite, nous partons d’Aubenas les Alpes de village, à Aubenas les Alpes, il n’y en a pas vraiment : sur ce vaste plateau, à l’air incroyablement léger, nous ne rencontrons d’abord que les grilles imposantes d’un parc, au bout duquel se dresse, à demi dissimulé sous de grands arbres, un sublime château de maître en parfait état (propriété privée, il ne se visite pas). Malgré le fait qu’il ne possède qu’une rue et une place. Le village ne compte que 90 âmes. Plus loin, sur une terrasse de pierres sèches en gravillons, ombragée de marronniers centenaires, se tiennent deux ou trois belles maisons de pierre, dont l’une, un ancien presbytère du 17ème siècle (possédant escalier à balustres, et cheminée à gypserie), est accolée à une superbe petite église à clocher-arcade à trois baies (12ème siècle !).

> Vous serez étonné d’apprendre qu’Aubenas, petite seigneurie remontant au 15ème siècle, a gardé quelques demeures du 16ème siècle, qui possèdent de belles fenêtres à meneaux et linteaux.  Les habitants de Aubenas Lès Alpes sont les Albascecois et Albascecoises. Un village perché pour un panorama splendide. Aubenas les Alpes est située dans le pays de Forcalquier dans un environnement très naturel de la Haute Provence. La Provence des campagnes s’offre à nous depuis le village. On voit le massif du Luberon et les contreforts de la montagne de Lure, des champs de lavande, de lavandin et de céréales viennent compléter le tableau.

Terre de mémoire

De nombreux vestiges préhistoriques ont été mis à jour dans les environs d’Aubenas-les-Alpes : des ossements de crocodile et de tortue, des fossiles de végétaux et de poissons. Vous trouverez des panneaux explicatifs sur chaque site.

Des fossiles et des ossements datant de la préhistoire.

Autour du silex noir

On trouve la trace des hommes remontant au Paléolithique moyen, mais l’activité humaine d’Aubenas et de ses environs s’est surtout développée au Néolithique. La qualité du silex que l’on trouve dans la vallée du Largue n’est sans doute pas étrangère à cela, et a permis le débitage de grandes lames.

Des ateliers d’extraction du silex noir ont vu le jour et on retrouve leur production sur un vaste territoire du Sud-Est de la France et jusqu’en Italie.

Des moulins à aube

Aubenas-les-Alpes est irrigué par le Largue et l’Aiguebelle. Dans leurs vallées, une dizaine de moulins subsistent. Vous pouvez admirer leurs biefs et leurs bassins de retenue.

Un patrimoine riche

Le château, remanié au XVIe siècle, n’a conservé qu’une de ses tours. Cette splendide propriété privée ne se visite pas mais vous pouvez la contempler depuis la grille du parc.

L’église Notre-Dame romane et gothique a été reconstruite au XVIIe siècle. Vous y admirerez des peintures murales du XVIIIe siècle. L’église de l’Assomption de la Vierge et le presbytère sont les derniers vestiges médiévaux.

Après un tour très rapide pour la visite du village, par un petit chemin nous descendons en direction du Largue grand fleuve local, rivière de 55,40 km, affluent de la Durance, et par l’Aiguebelle, en fait le réseau hydrographique, peu important, est dominé par le ruisseau du Largue qui s’étire du nord au sud. Quelques petits ravins au cours intermittent, tous situés sur le versant ouest, viennent gonfler ses eaux : le Bio, le ravin d’Aiguebelle…

Nous avons de la chance l’eau abonde en cette saison et nous allons en avoir un aperçu. Après avoir rejoint le hameaux du Plan nous partons sur un beau chemin sans difficulté en longeant le Largue. Nous avons dû le traverser 3 fois, l’abondance de l’eau ne nous a pas fait reculer, ce fut une aventure extraordinaire pour certains, d’autres ont eu le courage de se mouiller et de se déchausser, bravo aux âmes téméraires. Nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup d’animaux Gérard a rayonné de bonheur. Une petite montée, après avoir traversé la route de Banon pour rejoindre la superbe demeure à l’abandon de Villard, quel dommage ! et là nous est apparu le Revest des Brousses dans toute sa splendeur. Nous l’avons rejoint après notre dernière traversée du Largue. Visite de celui-ci, petite commune de caractère, elle nous invite à découvrir les monuments historiques hérités de son passé. Ainsi, nous n’avons pas manquer l’ancien château construit durant le XVIIe siècle qui a abrité la mairie, et plus longtemps auparavant une prison. Dans le chapitre des édifices qui témoignent de la riche histoire de Revest-des-Brousses, mentionnons également le château privé de Sylvabelle, dominé par ses quatre tours. Edifié au XVIIe siècle, il possède un pigeonnier rassemblant près de 700 logements. Parmi les trésors culturels de Revest-des-Brousses, on ne saurait ne pas évoquer les vestiges de l’enceinte datant du Moyen-âge. Une portion de la muraille a résisté aux ravages du temps. De même que le portail des Mourres avec sa porte à mâchicoulis du XVème siècle et les bas-côtés de l’Eglise Saint Côme et Damien (XIVe) avec son clocher carré. Pour sa part, le prieuré privé de Ponteves est une ancienne bastide rénovée durant le XIXe siècle.

Comme nous sommes des célébrités, nous étions attendus par la comité d’accueil local Claude et Gaston, les retrouvailles furent très chaleureuses et émouvantes. Allez nous repartons par une montée un peu plus raide pour atteindre le plateau de Saint Martin et là au milieu d’un chemin qu’elle surprise, une table est dressée, un apéro nous attend, Claude et Gaston sont là, c’est merveilleux, quel moment fabuleux, au milieu de cette nature c’est inimaginable, on croit rêver. Cet apéritif fut un vrai bonheur, merci Claude et Gaston d’avoir organisé ce moment magique. Après toutes ces émotions et notre repas, nous sommes repartis en direction d’Aubenas les Alpes par un chemin toujours sans difficulté traversant de beaux paysages.    

 

Voir les Photos

Encore une journée qui marquera nos esprits, nous avons fait 15 km et 480 m de dénivelé. Nous avons eu un peu de jeunesse avec  Mattéo nous a accompagné tout au long de cette journée. Un grand merci à Claude pour son apéritif surprise, nous te faisons tous de gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.